2024-1496846 – Chef(fe) de projet Numérique et Ecologie

Domaine / Métier : Numérique/Développeuse / Développeur
Nature de l’emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Le numérique représente environ 2,5 % de l’empreinte carbone de la France et environ 4 % au niveau mondial. En l’état, les projections Ademe indiquent une augmentation de cet impact de 45 % d’ici 2030. Au-delà de l’empreinte carbone, les impacts sur la consommation en eau, l’appauvrissement des ressources naturelles ou le traitement des déchets doivent aussi intégrer les stratégies d’évolution du numérique dans les organisations.
Diverses stratégies combinées permettront de répondre à ces enjeux comme l’éco-conception de services numériques, l’allongement de la durée vie des matériels ou l’amélioration de l’efficacité de nos dispositifs d’hébergement.
C’est pour répondre à ces enjeux, que le pôle ministériel a défini le programme numérique et écologie formalisé par une feuille de route. Il est piloté par un directeur de programme sous la responsabilité duquel vous serez placé.

Dans le cadre de ce programme, qui après deux ans de mise en oeuvre doit être réactualisé, vous aurez notamment à piloter en relation avec le directeur de programme :
– Des travaux d’évolution et mise à jour de la feuille de route et en assurer le suivi ;
– Des travaux liés à la mesure d’empreinte du numérique, notamment pour améliorer et diffuser un outil d’évaluation d’empreinte du numériques auprès de nos services déconcentrés et opérateurs sous-tutelle du ministère, mais aussi en interministériel ;
– Contribuer aux travaux et animations interministériels, dans le cadre de la mission interministérielle du numérique pour laquelle la DNUM est co-pilote ;
– Animer des groupes de travail pour identifier des axes de progrès et solutions de réduction de notre empreinte.

Au titre des travaux qui relèveront plus particulièrement de votre responsabilité, vous aurez à définir et piloter les travaux liés à l’axe sensibilisation-formation autour du numérique responsable. Les travaux à mener tiennent autant à proposer une offre de service et des formations à l’ensemble des agents du pôle ministériel, qu’à proposer une généralisation de certains modules à destination de l’interministériel par exemple au travers des plates-formes PIX ou Mentor.

Sans encadrement direct, le poste implique néanmoins des compétences en animation transversale et en pilotage de prestataires.

Dans le cadre de vos activités vous collaborerez de manière assez étroite :
– Avec les autres entités de la direction du numérique ;
– Avec les acteurs qui interviennent sur les aspects environnementaux hors numériques (bâtiment, déplacements, etc.) que sont les correspondants services publics écoresponsables ;
– Avec les correspondants de la mission numérique éco-responsable de la direction interministérielle du numérique (DINUM) ;
– Des acteurs hors ministère comme l’Ademe, l’institut du numérique responsable, etc.

Nous serons heureux de vous rencontrer si vous avez tout ou partie des atouts suivants, qualifiés par niveau (4 : compétence indispensable ; 3 : compétence nécessaire pouvant s’acquérir ; 2 : compétence souhaitable) :

Savoirs : je connais (3) les techniques d’animation de groupes de travail, (3) les enjeux des impacts environnementaux du numérique, j’ai (2) des compétences techniques en développement de services numériques.

Savoir-faire : je sais (4) anticiper, écouter et communiquer, collaborer avec les partenaires, (4) planifier et piloter des projets, je sais (3) établir et rédiger des supports de formation.

Savoir-être : je suis (3) ouvert, adaptable, rigoureux, dynamique, j’ai une appétence (3) aux enjeux écologiques en général et du numérique responsable en particulier

Certaines de ces compétences pourront être développées via la formation continue ou un compagnonnage interne.
POSTULER SUR LE SITE

Postuler